Manipulation de cartes géologiques par le regard – TotalEnergies

Pour épauler ses experts en analyse géosismique, TotalEnergies développe et maintient SISMage-CIG, une suite logicielle couvrant différentes disciplines des géosciences. Nous avons été sollicités pour explorer l'intégration de l'eye-tracking au sein de SISMage-CIG pour faciliter le travail des experts et améliorer leur confort.

Interpréter les données 3D du sous-sol grâce à l'eye-tracking

TotalEnergies développe et maintient en interne une suite logicielle pour l’interprétation sismique du sous-sol : SISMage-CIG.

Réalisée par des géologues experts, cette interprétation sismique consiste à extraire des surfaces clés de données tridimensionnelles de très grande taille de la croûte terrestre. L’extraction automatique de ces surfaces est complétée par une édition manuelle, étape fastidieuse et répétitive.

L’eye-tracking permet de connaitre la zone d’attention d’un utilisateur et s’est vite présenté comme une solution pour améliorer l’expérience et le confort des experts dans ce processus d’interprétation. Pointage automatique, interfaces adaptatives, prévention de la fatigue oculaire… Les possibilités se présentent d’elles-mêmes pour assister les géologues au quotidien.

Le rôle d'Immersalis dans le projet

Le système d’interprétation sismique SISMAGE-CIG (TM), développé par TotalEnergies, s’appuie sur une architecture spécifique, bien éloignée des recommandations fournies par les constructeurs d’eye-tracker. Le défi d’Immersalis a donc été de valider l’intégration et l’utilisation de l’eye-tracking sur une architecture distribuée, sur des configurations en double écrans et avec des écrans de grande taille.

Ce projet à fait l’objet d’une publication scientifique dans le cadre de la conférence Ergo’IA 2021 : lien vers l’article en libre accès sur HAL

3 défis relevés

Immersalis-capsule-3-eye-tracking

1 - Intégrer l'eye-tracking au sein d'une architecture distribuée

Nos yeux bougent extrêmement rapidement. Utiliser le regard dans une configuration distribuée pose donc une problématique de délai entre la captation du regard et la réaction par le serveur. Nous avons développé un programme permettant d’utiliser un eye-tracker en réseau et validé son utilisabilité en termes de temps de transmission.

2 - Proposer une configuration « Dual eye tracker »

Deux eye-trackers tournés vers un même utilisateur se parasitent l'un l'autre. Nous avons donc développé une solution permettant de rapidement passer d'un eye-tracker à un autre et ainsi maintenir les possibilités de suivi oculaire même dans une configuration double écrans.

3 - Valider le système sur des grands écrans

Un eye-tracker n'est capable de réaliser un suivi que sur des écrans jusqu'à une certaine taille. Nous avons mené une expérience utilisateur pour valider l'usage d'eye-tracker Tobii 4C sur des écrans 32 pouces, soit au delà de la taille recommandée par le constructeur.

immersalis-pour-qui

Toutes nos réalisations

Découvrir plus de projets et de réalisations

Nos réalisations